Actualité Agriculture Bio

Le site de l'agriculture biologique et de l'écologie !

Dans cet espace vous allez pouvoir vous tenir au courant de toute l'actualité de l'agriculture Bio, de l'écologie ...
Vous allez également pouvoir poster vos propres communiqués de presse .



Vos communiqués




agriculture bioAccueil du site Actualité diversActualité divers ils tuent mes chevres pour m’abattre !ils tuent mes chevres pour m’abattre !

  • 12mai.


    ils tuent mes chevres pour m’abattre !


  • Saint Gervais d’Auvergne, le 22 avril 2008

    Ils tuent mes chèvres pour m’abattre !

    Je me suis installé le 1er janvier 2006 comme agriculteur, sur une friche de huit hectares. J’avais alors 26 ans et je me suis attelé durant deux ans à défricher et entretenir mes terres, élever un petit troupeau de chevrettes et construire ma fromagerie. Mon exploitation discrète et non conventionnelle ne bénéficiait d’aucune subvention.

    Courant 2007 un agriculteur voisin proche de la retraite avec qui j’avais sympathisé m’a proposé la reprise de son exploitation, d’une cinquantaine d’hectares. Après réflexion, j’ai accepté et loué vingt hectares au 1er janvier 2008 pour y installer un troupeau de brebis, avec pour but la location des terres restantes d’ici 2010. Je devais produire mes premiers fromages début mai 2008 et j’ai entamé une conversion en agriculture biologique. Cette reprise d’exploitation accompagnée par la chambre d’agriculture devait bénéficier du programme « JA » (subvention et prêts destinés aux jeunes agriculteurs). L’exploitation reprise suscitait de nombreuses convoitises et mon installation n’a pas été tolérée par les agriculteurs voisins. Dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2008, alors que j’étais absent, deux à trois personnes selon les gendarmes ont abattu mon troupeau de chèvres et vandalisé mon habitation, laissant un message ne laissant aucun doute quant à la jalousie de ses auteurs et à mon statut de nouvel arrivant. Je n’aurais jamais pensé être victime de cette xénophobie de plus en plus décomplexée. Faute de chèvre, la fromagerie ne fonctionne pas, les dettes s’accumulent et la faillite approche. De plus, l’administration agricole remet en cause les subventions qui auraient du m’être accordées, au motif de la mauvaise santé de mon exploitation, due bien sûr à l’absence de fromage vendu. De son côté, l’enquête de gendarmerie n’a conduit à ce jour à aucune arrestation.

    C’est pourquoi j’en appelle à la solidarité et lance une souscription auprès de toutes les personnes touchées par ma situation. Je dois réunir au plus vite les 15.000 euros ramenant mes comptes à l’équilibre. Par avance merci.

    Jean-Hugues Bourgeois La Rochette des Moines 63390 Saint Gervais d’Auvergne Tel : 0665245823






    Partenaires