Actualité Agriculture Bio

Le site de l'agriculture biologique et de l'écologie !

Dans cet espace vous allez pouvoir vous tenir au courant de toute l'actualité de l'agriculture Bio, de l'écologie ...
Vous allez également pouvoir poster vos propres communiqués de presse .



Vos communiqués




agriculture bioAccueil du site SantéSanté Santé, Cancer, Pollution Et EnvironnementSanté, Cancer, Pollution Et Environnement

  • 30mar.


    Santé, Cancer, Pollution Et Environnement


  • Nous vous proposons de découvrir une interview du cancérologue Dominique Belpomme, diffusée en avril 2005 sur la chaine Direct8. Cette interview est quelque peu alarmante et fait vraiment froid dans le dos.
    durée : 9 minutes

    A propos de Dominique Belpomme :

    Le Professeur Dominique Belpomme, Praticien hospitalier - Professeur des universités spécialité d’oncologie médicale, cancérologue à l’Hôpital Européen Georges Pompidou , est Docteur en médecine, diplômé d’études approfondies en biologie cellulaire de la Faculté des Sciences de Paris et détenteur des certificats d’études spéciales en cancérologie expérimentale et clinique de la Faculté de médecine de Paris.

    Dominique Belpomme, président de l’association française pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (Artac) et directeur du centre d’évaluation de la recherche sur le cancer (Cerc) est l’un des acteurs majeurs du "plan cancer" lancé par le président de la République.

    Acheter son ouvrage : "Ces maladies créées par l’homme : Comment la dégradation de l’environnement met en péril notre santé" (Broché)

    Jusqu’aux années 1970, il n’existait pas de cancérologues en France. Cette discipline n’était, en effet, pas reconnue par l’ordre des médecins. L’un des premiers à exercer cette nouvelle fonction fut le professeur Belpomme.

    Or, depuis la seconde guerre mondiale, le nombre de décès provoqués par le cancer, en France, a doublé : 150 000 morts par an ! La croissance de cette mortalité s’observe dans tous les pays industrialisés. Il apparaît en effet que la plupart des cancers sont une conséquence de la pollution de notre environnement. C’est donc un tableau très noir, et pour tout dire passablement effrayant, que le professeur Belpomme brosse de notre avenir sanitaire. "On soigne les malades atteints du cancer, constate-t-il, et non l’environnement qui est lui-même malade." Le cancer est donc devenu "une maladie de civilisation" comme le définissait déjà René Dubos. C’est le cas d’un grand nombre de nos maladies qui ne sont plus d’origine naturelle, mais artificielles, fabriquées en quelque sorte par l’homme lui-même. Tel est le cas, en particulier des stérilités masculines, des malformations congénitales, de la plupart des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, de certains diabètes, des infections nosocomiales, des allergies, de l’asthme…





    Partenaires