Actualité Agriculture Bio

Le site de l'agriculture biologique et de l'écologie !

Dans cet espace vous allez pouvoir vous tenir au courant de toute l'actualité de l'agriculture Bio, de l'écologie ...
Vous allez également pouvoir poster vos propres communiqués de presse .



Vos communiqués




agriculture bioAccueil du site Actualité diversActualité divers Internet, une aide précieuse pour les agriculteurs BIOInternet, une aide précieuse pour les agriculteurs BIO

  • 25nov.


    Internet, une aide précieuse pour les agriculteurs BIO


  • Pendant longtemps nombre d’agriculteurs n’avaient d’autres choix que de consulter les catalogues de marques remis par les agents commerciaux de ces dernières. L’arrivée d’Internet et de ses catalogues, commerçants et blogs en ligne a vraiment changé la donne du monde agricole et plus particulièrement encore du monde de l’agriculture BIO.

    Le BIO pendant longtemps parent pauvre de l’agriculture

    Nous ne voulons pas ici aborder une comparaison entre le nombre d’exploitation, l’éthique ou autre, nous souhaitons surtout mettre en avant le fait que jusqu’à l’apparition et la démocratisation de l’Internet, l’agriculture biologique avait plus de mal encore à se fournir en matériel approprié et autant de mal à se documenter.

    Certes des réseaux dédiés se sont rapidement créés dès les années 1990. les exploitants BIO se sont généralement regroupés, si ce n’est administrativement, plutôt corporativement, voir amicalement, mais surtout au sein de réseaux très locaux. Cette démarche locale a eu le mérite de les aider à développer des méthodes de distribution locale, on voit à quel point aujourd’hui ces démarches étaient précurseures.

    Quant l’Internet change la donne

    Les agriculteurs BIO, qu’ils soient éleveurs, maraichers, céréaliers ... ont fait partie des premiers dans le secteur agricole à se donner de la visibilité sur le web. D’une part pour certains d’entre eux pour vendre ou présenter leurs produits, d’autres part pour se regrouper, partager des informations, des bons plans parfois aussi.

    Très rapidement ces nouvelles méthodes de communication ont mis en avant les manques propres au secteur, comme nous l’avons vu plus haut, la difficulté de trouver du matériel, de comparer ce qui est proposé, de le tester etc ... C’est ainsi que certaines sociétés comme Agriconomie, conscientes de ces manques mais surtout des capacités qu’offraient le Web, ont pu développer les premiers portails de distribution de matériel agricole, de semences et bien entendu ces mêmes sites proposaient dès leur apparition, des infos sur les matériels en question, des tests, des comparatifs.

    Internet a t-il impacté l’explosion du BIO ?

    De là à dire qu’il y a un rapport entre l’explosion de l’Internet et de celle du BIO, c’est finalement assez compliqué, mais il est indéniable que les deux secteurs se sont suivis et ont conjointement progressé, dans le même temps. En savoir plus sur l’explosion du BIO.

    Vous me direz qu’il n’existe pas pour autant de Google ou d’Amazon du BIO. C’est bien vrai et c’est certainement une bonne chose à mon sens.

    Non, là où les exploitants ont pu réellement progresser c’est d’une part sur l’information et la facilité de se procurer des produits et services via Internet, d’autre part sur l’énorme force de réseautage qui a souvent permis à ces derniers de pouvoir mettre en place des achats ou démarches communes, le plus souvent hors des circuits traditionnels de l’agriculture (coopératives, syndicat).

    Alors attention, le BIO, enfin les exploitants BIO restent en partie les parents pauvres de l’agriculture. Il va sans dire que les politiques agricoles européennes ou nationales n’ont pas fait grand chose pour profiter de cette croissance naturelle afin d’accompagner le secteur. Mais au fond une bonne partie des exploitants BIO ont longtemps mis en avant un nouveau modèle d’agriculture, et nombre d’entre eux, un nouveau modèle social pour les agriculteur, également. L’engagement et la persévérance de certains fait qu’aujourd’hui la prise de conscience environnementale et les moyens à mettre en place sont indéniables, du point de vue des populations en tous cas. Espérons que l’Internet et/ou la force du groupe permettra maintenant de surpasser certains lobbies qui font encore beaucoup de mal au monde agricole et à la planète par extension.






    Partenaires